Partagez|
avatar
Messages : 265
Argent : -79
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Religion Sam 12 Nov - 12:20
Religions

Apocalisme
L'Apocalisme est une religion monothéiste fondée sur l'Apocalypse de Saint-Jean relatant la destruction du monde des hommes corrompus par la Bête.
Les fidèles croient en une divinité unique appelée Christ et sont à la recherche de la Jérusalem Céleste que Dieu doit faire descendre sur Terre pour les emporter au paradis.
L'originalité de cette religion tient dans son clergé très hiérarchisé. L'Eglise est riche et puissante, devenant un contre pouvoir à celui des laïcs.
Grâce au prosélytisme de ses prédicateurs, l'apocaliste s'est imposé dans les Terres Désolées comme la religion dominante, écrasant les autres cultes. Quasiment tous les survivants croyants sont apocalistes et pratiquement toutes les communautés possèdent son prêtre.

Histoire
L'Apocalisme est un mouvement chrétien né après la Chute.
Il a été fondé dans un abri par le Premier Évêque qui reçu le message de l'Archange Carl lui indiquant l'ouverture de l'abri de l'Agneau. Le Premier Évêque guida sa communauté vers la Terre Sainte, Notre Dame, et fonda l'Eglise.

Croyance
Toutes les croyances reposent sur le Livre de l'Apocalypse, seul texte chrétien reconnu comme canon.
Il a été écrit par le prophète Jean, le personnage le plus sacré pour les apocalistes.

Le Christ, divinité céleste, a créé la Terre et les Hommes.
Les apocalistes le représentent ainsi :

« [...] au milieu des chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme; il était vêtu d'une longue robe, portait à la hauteur des seins une ceinture d'or; sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige, et ses yeux étaient comme une flamme de feu; ses pieds étaient semblables à de l'airain qu'on aurait embrasé dans une fournaise, et sa voix était comme la voix des grandes eaux. Il tenait dans sa main droite sept étoiles; de sa bouche sortait un glaive aigu, à deux tranchants, et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force. »

Les Hommes, décadent, se détournèrent de Dieu pour adorer la Bête écarlate et ses 7 têtes pleines de noms de blasphème. Ils copulèrent avec la Grande Prostituée.
Pour les punir, le Christ déclencha une série de catastrophes pour détruire la Babylone pervertie (c'est à dire la Terre).

« Et je vis, quand il eut ouvert le sixième sceau, qu'il se fit un grand tremblement de terre, et le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière parut comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent vers la terre, comme les figues vertes tombent d'un figuier secoué par un gros vent. Et le ciel se retira comme un livre qu'on roule, et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leur place. »

Dieu fit tomber l'Astéroïde sur la Terre qui empoisonna les eaux et répandit la maladie, ce qu'on appellera le Fléau :

« Et le troisième ange sonna de la trompette ; et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme une torche, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.
Le nom de cette étoile est Absinthe; et le tiers des eaux fût changé en absinthe, et beaucoup d'hommes moururent de ces eaux, parce qu'elles étaient devenues amères. »


Mais certains survécurent à l'Astéroïde, ce sont les Ribleurs :

« Les autres hommes, qui ne furent pas tués par ces fléaux, ne se repentirent pas non plus des œuvres de leurs mains, […] ils ne se repentirent ni de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité, ni de leurs vols. »

144 000 Hommes furent sauvés de la destruction par l'Agneau en recevant sur le front la marque de Dieu, la Croix. Il les abrita sous sa tente en attendant la fin de l'Apocalypse pour les relâcher sur la Terre et les mener jusqu'à la Jérusalem Céleste :

« 144 000 âmes sauvés marqué par les anges de la Croix de Dieu. Le sceau de dieu sur le front
Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante quatre mille de toutes les tribus des enfants d'Israël [...] Celui qui est assis sur le trône (l'Agneau) les abritera sous sa tente; ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif ; l'ardeur du soleil ne les accablera plus, ni aucune chaleur brûlante [...] car l'Agneau qui est au milieu du trône sera le pasteur et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »


Depuis, les survivants attendent le retour de Dieu et guettent l'arrivée de la Jérusalem Céleste qui doit les emmener au Paradis.

« Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, brillante de la gloire de Dieu, et l'astre qui l'éclaire est semblable à une pierre très précieuse, à une pierre de jaspe transparente comme le cristal.
Elle a une grande et haute muraille, avec douze portes [...]
La muraille de la ville a douze pierres fondamentales sur lesquelles sont douze noms, ceux des douze apôtres de l'Agneau.[...]
La ville est quadrangulaire, et sa longueur est égale à sa largeur. […]
La muraille de la ville est construite en jaspe, et la ville est d'un or pur, semblable à un pur cristal.
[…]
Je n'y vis point de temple, car le Seigneur Dieu tout-puissant en est le temple, ainsi que l'Agneau.
La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer, car la gloire de Dieu l'illumine, et l'Agneau est son flambeau.
Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur magnificence.
Ses portes ne seront point fermées chaque jour, car il n'y aura point de nuit.
On y apportera ce que les nations ont de plus magnifique et de plus précieux;
et Il n'y entrera rien de souillé, aucun artisan d'abomination et de mensonge, mais ceux-là seulement qui sont inscrits dans le livre de vie de l'Agneau. »


Culte
Le culte apocaliste est organisé par le Clergé, le garant de l'orthodoxie religieuse qui décide de ce qui est canon et de ce qui est hérésie.
Le Clergé organise la vie de la communauté religieuse et a instauré les 7 sacrements :
- le baptême, qui marque l'entrée du croyant dans la communauté religieuse. Il consiste à se laver le corps avec un mélange chimique censé purifier le corps (en vérité, il élimine les radiations).
- la confirmation, qui confirme le baptême, effectuer plusieurs années après.  
- la messe, pour remercier Dieu. Effectuée chaque dimanche.
- la réconciliation, où le croyant reconnait ses péchés devant un prêtre et demande le pardon.
- l'onction des malades, administrée par un prêtre aux mourants.
- le mariage, qui unifie un couple devant Dieu.
- l'ordination, qui donne aux clercs le pouvoir de produire les sacrements.

La messe a lieu tous les dimanches, de préférence dans un lieu de culte comme une Eglise, et est dite par un prêtre ordonné par l'Eglise apocaliste.
Elle consiste à rendre hommage à Dieu, à le remercier et à implorer son pardon dans l'attente de la descente de la Jérusalem Céleste.
La messe se compose en de nombreux chants, la lecture de passages de l'Apocalypse et des sermons du prêtres souvent en rapport avec l'actualité.
Puis à la fin, chaque fidèle se présente un à un devant le prêtre pour recevoir sur le front la croix sacrée, tracée avec de l'eau bénite, qui leur assure leur place dans la Jérusalem Céleste.
La grande messe de la Cathédrale de Notre Dame, dite par l’Évêque de Paris, rassemble des centaines de pèlerins qui font parfois un long voyage juste pour y assister.
La coutume veut que chaque fidèle fasse au moins une fois dans sa vie la pèlerinage jusqu'à Notre Dame.

Les fêtes religieuses bercent la vie des croyants. Dans les communautés, cela donne lieu à de grandes festivités où l'on s'amuse sans oublier d'honorer Dieu, le Prophète Jean, les anges et les saints.

Religions païenne
Dans certains coins des Terres Désolées, l'apocalisme n'a pas encore percé et les survivants professent toujours les vieux cultes païens.
Ces cultes ne sont pas toujours de vraies religions à proprement dit, mais plutôt des superstitions, des légendes populaires voir des coutumes ou des traditions.
Dans certains cas, l'apocalisme a su se mêler à ces cultes qui survivent encore dans certaines expressions ou dans certaines fêtes populaires.

La Tétrarchie
La Tétrarchie est la religion la plus répandue chez les païens, principalement chez les paysans.
Ces derniers vénèrent les quatre Tétrarques qui représentent les quatre saisons.
Ils ne possèdent pas de nom particulier, si ce n'est le nom de leur saison associée.
Ainsi, Hiver est un Dieu masculin, du froid et de la mort, alors qu’Été est son pendant féminin, chaud et fertile. Printemps est un dieu modéré, des pluies et de la renaissance, alors qu'Automne est un Dieu du vent et du déclin.
A chaque saison, les Dieux sont invoqués. Lors des périodes froides, on fait des offrandes à l'hiver pour qu'il ne soit pas trop dur. En été, on prie pour que le temps ne soit pas trop sec.
Il n'y a pas de clergé, d'église ou de culte associé à ce panthéon, juste de petits autels dans chaque village que les paysans prient et honorent par des cadeaux généralement en nature.

Le Dieu du Jeu
La plus populaire des divinités païennes est le Dieu du Jeu, qui donne lieu à un véritable culte au Colisée. Il est le dieu du hasard et de la chance, de la fête et de l'alcool.
Il est représenté comme un squelette joueur de cartes.
On le prie pour obtenir la victoire et la chance lorsque l'on joue aux dés ou aux cartes, et on lui fait des offrandes pour gagner un pari. Victoire, la chef du Colisée, se dit fille du Dieu du Jeu.

Le Dieu du Jeu est encore très présent à Paris, même parmi la population apocaliste.
Il reste à travers plusieurs expressions et beaucoup font appelles à lui lorsqu'ils jouent ou parient, même si habituellement ils vénèrent le Christ et les écrits du Prophète Jean.

L'Esprit du métro
L'Esprit du métro est craint par beaucoup de survivants.
Il ne s'agit pas d'un esprit vivant dans le métro, mais de le métro lui même, une personnification des souterrains parisiens. Il suffit d'ouvrir ses oreilles pour entendre sa complainte. C'est en tout cas comme cela que les superstitieux interprètent les bruits étranges provenant du métro.
Lorsque l'on veut pénétrer les ruines du métro, il vaut mieux laisser quelques offrandes à l'Esprit pour qu'il nous autorise à entrer dans son royaume. On retrouve souvent aux différentes entrées des autels qui lui sont consacrés.
La légende veut que le petit-peuple soit ses adeptes, on bien ses messagers, un peu à la manière des anges de l'apocalisme.

La Wicca apocalyptique
La Wicca apocalyptique est un culte de la nature professé par quelques minorités dans les Terres Désolées. Ils croient aux esprits qui animent les éléments, les animaux, les arbres et les pierres.
Ces derniers s'expriment à travers les chamans, des sorciers érudits ouverts à la magie des esprits.
Les chamans sont connus pour leur grandes connaissances en médecine traditionnelle, et certains survivants, même adeptes d'autres religions, viennent les consulter pour se soigner ou résoudre un problème.
Les adeptes du Wicca vénèrent la nature. Ils possèdent plusieurs lieux sacrés, comme des bois, des montagnes ou des cratères. Ils respectent beaucoup les animaux a qui ils vouent un culte.
Les adeptes croient en la réincarnation, ils pensent que l'esprit des morts renaît dans un animal.

Le Zodiaque
Le Zodiaque est une religion céleste qui vénère les 12 constellations du cosmos que sont le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons.
Le Zodiaque est une religion hermétique qui ne peut être traduite et comprise que par l'intermédiaire des Oracles, des érudits capables de prédire l'avenir en consultant les constellations.
Chaque adepte possède son signe astral qui lui est accordé selon le mois de sa naissance.
Le Zodiaque est très populaire dans les Terres Désolées, surtout parmi les plus superstitieux. Beaucoup de sénateurs de la Commune voient régulièrement des Oracles pour prédire leur avenir politique.
L'Eglise condamne l'activité des Oracles qu'elle considère comme du charlatanisme, voir de la sorcellerie.

Le Dieu Météoride
Le Dieu Météoride, la divinité de l'Astéroïde, est vénéré par une secte de mystiques.
C'est un culte mystérieux et très secret, révélé à quelques élus par l'intermédiaire de mystagogues érudits.
Pour ces adeptes, le Dieu extra-terrestre Météoride serait tombé sur Terre à bord de l'Astéroïde.
Il s'exprime à travers ses radiations qui font évoluer l'Homme et la nature vers une forme supérieure.
Météoride a redessiné la Terre à son image, qui est devenu à présent son royaume.
Les Hommes doivent se soumettre à lui et l'honorer comme leur nouveau maître.
Cette secte est connue notamment pour ses sacrifices humains, sa fascination pour les radiations, et le fanatisme de ses membres.
Dans les Terres Désolées, on trouve parfois des autels consacrés à Météoride, prenant la forme de monolithes fabriqués avec de la carbonite.

Autres religions
En région parisienne, il existe peu d'autres religions tellement l'Eglise Apocaliste a écrasé ses concurrents et persécuté les infidèles.
Mais quelques communautés bravent encore l'autorité du Clergé.
Ce sont de petites minorités issues des anciennes religions. On trouve des adeptes de l'islam, de la religion juive ou d'autres courants chrétiens.
On trouve aussi des hérétiques apocalistes qui refusent l'autorité de l'Eglise tout en croyant aux paroles du Prophète Jean.

Revenir en haut Aller en bas
Religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Qu’est-ce que la religion averroïste ?
» UterPendragon, Chanoine Consultant en religion
» A propos de la religion dans les RR : brêve présentation
» La Lumière, une religion ? Ou pas
» La Religion aristotélicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem ::   :: Univers :: Glossaires-