Partagez|
avatar
Fiche de personnage : d'Albâtre
Messages : 16
Argent : 72
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Les bêtes ailées [RP passé] Sam 22 Avr - 16:19
Les grandes portes s'ouvrirent et d'Albâtre entra dans la majestueuse salle du trône.
Il y avait là plusieurs courtisans habillés à la mode de la Commune qui le regardaient marcher au centre de la pièce, parcourant le tapis rouge qui se terminait au pied du siège royale.
L'inquisiteur faisait tâche dans ce décors, avec sa peau crasseuses, ses bottes crottées et son odeur de baroudeur.
Il faut dire qu'il avait voyagé pendant 3 jours sur le dos de son cheval Charbon-Ardant pour atteindre la principauté de la Nouvelle-Reims, tout à l'Est du territoire contrôlé par la Commune.
D'Albâtre s'arrêta et ploya genou.
Assis sur le trône, il avait devant lui le tout jeune Jérôme IV des Ardennes, Prince de la Nouvelle-Reims.
Les rumeurs de la salle se turent et l'enfant prit la parole d'un ton autoritaire et sûr.

« Maître inquisiteur, vous avez autrefois servi mon père, feu Jérôme III, en l'assistant dans un conflit qui menaçait notre Maison. C'est pour cela que j'ai fait de nouveau appel à vous.
Les engeances sont ressortis de Terre, et les bêtes ailées recommencent leur méfait en mon royaume.
Je vous en prie sire d'Albâtre, vous êtes notre dernier espoir. Vous seul peut nous sauver des démons qui nous veulent du mal. »


D'Albâtre se releva, faisant grincer son armure de cuir et cliqueter ses lames.
Il observa le jeune Prince qui n'avait pas plus de 13 ans. A sa gauche, sur un autre trône, mais moins luxueux, se trouvait Isabelle de Granderive, sa mère et régente de la principauté, fille d'un riche Sénateur de la Commune. A sa droite était assis Hervé Petitpont, ambassadeur de la Commune, car la Nouvelle-Reims était un état vassal de la République, un petit homme trapus et chauve, dont les pieds touchaient à peine le sol lorsqu'il s’asseyait sur son fauteuil.
Officiellement, il n'était qu'un conseiller mandaté par la Commune, mais l'Ambassadeur était le vrai détenteur du pouvoir ici, et le jeune Prince ne faisait qu'obéir aux ordres du Sénat.
D'Albâtre répondit en haussant la voix, il ne parlait pas simplement au Prince, mais aussi à toute l'assemblée de courtisans qui s'inquiétaient du sort des leurs.

« Votre Altesse, votre père était un ami et je répondrais toujours à l'appel à l'aide de la Maison des Ardennes et de son pays.
Puissiez vous être sans crainte, je m'occuperai de ce qui vous attaque et je ramènerai la paix à la Nouvelle-Reims.
 »


La rumeur reprit dans la salle, cette fois plus détendue qu'à l'entrée de l'Inquisiteur.
Le jeune Prince reprit la parole à son tour.

« Je mettrais tout en œuvre pour vous aider dans votre quête Maître Inquisiteur, et demandez moi ce que vous désirez pour vous récompenser.
- Je ne suis qu'un serviteur de l'Eglise votre Altesse. Ma seule récompense sera un don à Dieu par l'intermédiaire de son Clergé.
- Je m'y acquitterez.
- Maintenant, laissez moi prendre congé pour préparer ma chasse.

- Faite donc Sire d'Albâtre, entretenez vous avec monsieur Petitpont pour vous organiser. Que Dieu reste prêt de vous à tout jamais. »


D'Albâtre fit un signe de tête et tourna le dos au Prince pour quitter la salle sous les regards des courtisans. A nouveau, les gardes ouvrirent les grandes portes du palais princiers au passage de l'inquisiteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fiche de personnage : d'Albâtre
Messages : 16
Argent : 72
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les bêtes ailées [RP passé] Dim 30 Avr - 21:54
D'Albâtre entra dans la luxueuse chambre du Prince Jérôme IV. Ce dernier avait fait appelé l'inquisiteur pour lui parler. Il était là, debout devant un feu de cheminée, habillé d'une tunique bleue aux liserés d'or, ses cheveux bouclés et noirs reposant sur ses frêles épaules.
D'Albâtre était l'opposé complet du jeune Prince : grand et vieux, habillé d'un gambison de cuir sali par les Terres Désolées.

« Vous m'avez fait demander votre Altesse ?
- Oui sire d'Albâtre. Entrez de vous en prit. Voulez boire un verre ? J'ai un vieux whisky d'avant la Chute si vous voulez. Il est bon paraît-il, ma mère m'interdit de toucher à l'alcool.
- Moi aussi je ne touche pas à l'alcool, bien que ma mère soit décédée depuis longtemps.
 »


L'inquisiteur approcha. Le Prince lui fit signe de s'asseoir.

« Je vous ai convié pour discuter. Vous avez été un bon ami de mon père, vous l'avez côtoyé et bien connu. Pouvez vous m'en parler ? »

Jérôme IV ressemblait beaucoup à son père. Le même visage fin, le même nez aquilin et les mêmes cheveux noirs. Il y avait parfois des doutes sur la réalité des pères, mais personne ne pouvait remettre en cause la légitimité du Prince de la Nouvelle-Reims tellement il était le portrait craché de son prédécesseur.

« Et bien, votre père était l'un des plus braves guerriers qu'il m'ait été donné de rencontrer.
- Non s'il vous plaît sire d'Albâtre, ne me racontait pas ce que tout le monde me dit. Vous ne faite que citer des passages de sa biographie. Racontez moi comment il était vraiment. Vous avez partagé sa table, vous étiez à ses côtés sur les champs de bataille. Comment était le vrai Jérôme III ? »


Un sourire tendre se dessina sur le visage de l'inquisiteur. Ce garçon ne ressemblait pas uniquement physiquement à son père.

« Regardez ce miroir votre Altesse, et vous verrez qui était votre père. Vous le ressemblez beaucoup, je ne parle pas de votre visage. Votre père était un homme franc et charismatique. Il disait toujours ce qu'il pensait, sans se soucier du qu'en dira t-on. Il était drôle et très joueur. Il aimait les dés et passait des journées entière à y jouer.
- Vous pourriez m'apprendre ?
- Bien sûr. Je n'étais pas très bon joueur, votre père me battait tout le temps.

- Est ce qu'il vous battait à l'épée aussi ? »


L'inquisiteur ne put retenir un rire, mais s'arrêta quand il vit les sourcils du jeune Prince se froncer.

« Personne ne me bat à l'épée. »

Le Prince resta silencieux, pensif.

« C'est pour cela que vous êtes là aujourd'hui et que lui non.
- La mort de votre père m'a beaucoup attristé. Je ferais tout pour honorer sa mémoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Les bêtes ailées [RP passé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» retour vers le passé!
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?
» Quand le passé nous tien...
» MagnumUrgal, passé, présent et futur d'une Ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem ::   :: Terres Désolées-